Lettonie

Page d'accueil Plan du site Contactez nous

Bref historique

La Lettonie est sans doute le moins connu des trois États baltes, celui qui a montré le plus de discrétion dans la reconquête de son indépendance. D’une superficie équivalente à celle du Benelux ou de l’Irlande, elle occupe une position médiane entre l’Estonie et la Lituanie. Elle montre un visage peu accidenté où s’épanouissent rivières et lacs, herbages et forêts de conifères et de feuillus. Une nature préservée qui offre l’hospitalité à une abondante faune dont la plus nombreuse population européenne de loutres et des oiseaux parmi les plus rares d’Europe (la cigogne noire par exemple).

Les Lettons y représentent seulement 58% des 2,5 millions habitants, les Russes 30%, les Biélorusses 4%, les Ukrainiens 3%, les Polonais 2,2% et les Lituaniens 1,3%. 200 000 Lettons vivent à l’étranger. Ni slave, ni germanique, la langue lettone s’apparente au lituanien et fait partie, comme cette dernière, des langues baltes du groupe indo-européen.

Géographie et tourisme

La capitale, Riga, est la plus grande ville des pays Baltes. Baignée par la Daugava, à quelques brasses de la mer, elle demeure la ville la plus attirante et la plus active de la région balte. Autrefois grand centre de la Ligue hanséatique, elle a connu la prospérité aux XIIIe-XVe s. Au XIXe s. de nouveaux quartiers furent élevés dans une architecture en bois de style classique. Mais Riga, véritable sanctuaire en Europe de cette mode architecturale du début du XXe s., est surtout célèbre pour son quartier au plus pur style Art Nouveau. Située à 25 km à l’ouest de Riga, la station balnéaire de Jurmala (le rivage en letton) – longues plages de sable blanc, dunes et forêts de pins – est considérée comme la côte d’Azur de la Lettonie.

Cependant, la Lettonie ne se réduit pas à Riga. Ses quatre grandes régions (Vidzeme au nord, Kurzeme – ancienne Courlande – à l’ouest, Zemgale au sud et Latgale à l’est) sont les souvenirs vivants d’un pays qui n’a fédéré sa diversité qu’au début du XXe siècle. Chacune recèle des trésors naturels, culturels et architecturaux préservés par une population passionnée au travers des siècles d’occupation.

Citons, entre autres, le palais de Rundale (Zemgale), construit au XVIIIe s. par Rastrelli, l’architecte du palais de l’Ermitage, la magnifique région côtière où vit l’une des plus petites ethnies finno-ougriennes : les Lives (moins de 200 représentants), les plus larges chutes d’eau d’Europe à Kuldiga (Kurzeme), les églises en bois de Latgale, à la frontière des zones d’influence orthodoxe, protestante et catholique, les chateaux-forts et demeures domaniales (Muizas) superbement conservés qui ornent la campagne de tout le pays, le siège de l’ordre des Chevaliers Teutoniques à Cesis, ou encore, en Vidzeme, le magnifique parc national de la Gauja et la « Suisse Lettone », région de collines et de forêts, de lacs et de vives rivières, qui abritent une faune et une flore d’une diversité exceptionnelle, témoins de la rencontre entre les climats européens et nordiques, et recèlent d’intéressants vestiges archéologiques.

Drapeau de la Lettonie
Drapeau de la Lettonie
Armoiries de la Lettonie
Armoiries de la Lettonie

Quelques chiffres

La Lettonie
Superficie : 64 600 km²
Population : 2 millions d’habitants
Capitale : Riga
Religion : répartition quasi égale des églises luthérienne et catholique. Minorité russe orthodoxe.
Températures moyennes : hiver - 4, 5 °C ; été + 16 °C
Monnaie : Euro
Patrimoine de l’Unesco : le centre historique de Riga

Liens utiles

Ambassade de Lettonie en France www.am.gov.lv/fr/paris/

Ambassade de France en Lettonie www.ambafrance-lv.org

© 2017 TAIGA EURO BALTIKA. créé par  créé par Artogama